Femme enceinte et voyage en avion

Femme enceinte et voyage en avion

Vous avez sans doute entendu parler de cette fameuse rumeur comme quoi un bébé né en plein vol pourra voyager gratuitement avec la compagnie aérienne où il est né toute sa vie. Rien n’est plus faux ! Aucune compagnie aérienne ne propose une telle offre. A part un cadeau pour féliciter la mère et l’arrivée de l’enfant, celui-ci ne recevra rien d’autre. De toutes manières, si un transporteur aérien voit qu’une femme est presque à terme ou que sa grossesse est bien avancée, il peut refuser son embarquement.

Si vous devez impérativement prendre l’avion étant enceinte

En début de grossesse, s’il n’y a pas de complications particulières, en principe, votre médecin vous laissera voyager par avion sans problème. Par contre, si vous voulez prendre l’avion pour une raison impérieuse après votre 28e semaine de grossesse, les compagnies aériennes vous réclameront sans faute un certificat médical en bonne et due forme et récente où devront être inscrits la date d’accouchement approximative, l’absence de complications durant votre grossesse et surtout l’attestation que votre état vous permet de voyager en avion. Le fait est qu’après le 28e mois de grossesse, les risques existent et augmentent aussi bien pour vous que pour votre bébé.

Interdisez-vous tout vol

Même si votre médecin juge votre état satisfaisant et atteste que vous êtes apte à voyager en avion, le bon sens vous dictera de vous en abstenir. Pourquoi courir des risques inutiles ? Vous pourriez le regretter toute votre vie. En tout cas, sachez qu’il est formellement interdit de voyager enceinte à la fin du 36e mois de grossesse, en cas de grossesse non gémellaire. Mais si vous portez des jumeaux, des triplés ou plus, dès le 32e mois de grossesse, vous n’avez plus le droit de voyager par quelque moyen de transport qui soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *