Voyage en autocar : connaissez-vous vos droits et vos obligations ?

Voyage en autocar : connaissez-vous vos droits et vos obligations ?

Le choix du transport lors d’un voyage dépend de plusieurs paramètres, à savoir, la distance du trajet, le confort et la plaisance ainsi que le prix. Actuellement, le voyage en autocar est de plus en plus apprécié par les Français, et fait même partie des premiers choix des voyageurs pour partir d’un lieu à un autre, avec un parc de 67 000 voitures en janvier 2017. Si un de ces jours, vous souhaitez faire partie de ces passagers, connaissez d’avance vos droits et obligations.

Une règlementation stricte

L’Union européenne a mis en place une règlementation stricte portant sur le voyage en autobus ou en autocar. Il s’agit entre autre, du règlement (UE) Numéro 181/2011 émanant du parlement européen et du conseil du 16 février 2011. Il s’applique à tous les services réguliers destinés aux passagers dans tout le territoire européen et qui se fait sur une distance de parcours de plus de 250 km. Chaque compagnie possède ses propres règles, cependant, mais elles sont toutes sous l’égide d’une normalisation telle que l’affichage des prix en temps réel et des informations sur les départs et arrivées dans toutes les stations. En cas de problèmes provenant de la compagnie, cette dernière se doit d’indemniser et de s’occuper comme il se doit, sa clientèle en respectant les termes des accords établis au préalable.

Connaissez vos droits !

Pour voyager en autobus ou en car, sachez que vous avez droit aux bagages à main ou en soute, mais veillez juste à respecter le poids autorisé. Bien sûr, pour éviter la perte de vos bagages, étiquetez-les bien avec vos coordonnées. Par ailleurs, sachez aussi que tout le monde sans exception peut voyager en autocar. En effet, ce moyen de transport applique à la lettre la notion du « droit de voyage » sauf si les infrastructures ne le permettent pas, étant donné que normalement, la compagnie doit être prévenue à l’avance des besoins particuliers de ces voyageurs, s’il y en a. Il est possible également, de faire voyager seul votre enfant mineur (16 à 18 ans) si celui-ci se munit d’une autorisation parentale et de papiers d’identité légaux. La seule condition pour voyager en autocar est donc, de réserver votre billet à l’agence ou en ligne, et d’arriver 30 minutes avant le départ à la date prévue, afin d’éviter tous litiges et surtout, de rater l’embarquement. Et enfin, pour voyager avec vos animaux de compagnie, sachez que certaines compagnies les acceptent, mais le mieux serait de toujours se renseigner à l’avance pour éviter les mauvaises surprises à l’embarquement.

Les engagements des transporteurs

Bien entendu, lorsque vous respectez les conditions de voyages, la compagnie aussi s’engage à vous donner un meilleur service. En cas de retard, c’est-à-dire, s’il y a une différence de temps entre heure publiée et le départ réel, le transporteur s’engage soit, à trouver la solution adéquate pour que son client arrive à destination, soit à rembourser le billet en 14 jours au plus tard. Pour une destination plus loin, il assure le repas, le rafraîchissement, la restauration, ou la collation de celui-ci, selon le cas. Si des accidents surviennent, en cours de route, en cas de perte ou détérioration des bagages, la compagnie vous indemnisera au minimum à 1 200 euros par bagage. Elle participe également, à la réalisation des gestes de premier secours en cas de blessure, autant qu’elle le peut même si cela n’entre pas forcément pas dans ses obligations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *